Le saboteur de pensées

Le saboteur de pensées est cette petite voix qu’il est bon de démasquer. Le saboteur est notre pire ennemi, mais il est aussi votre meilleur ami.

Notre manque d’estime de nous même est souvent lié à ce saboteur. Il est là pour vous faire ressentir des émotions désagréables telles que la dévalorisation (ex : je suis trop nulle), l’anxiété (ex : je n’y arrive jamais), la culpabilité (ex : c’est de ma faute).

Notre réflexe premier va être de s’auto-protéger afin de ne pas ressentir ses émotions. Soit en les refoulant, ou encore en plongeant dans des addictions, que ce soit l’alcool, la drogue, le jeu, ou tout autres formes de dépendances. Le simple fait de faire cela nous procure un instinct de survie, mais en aucun cas ne règle le problème.

La prise de conscience

Il est très important de prendre conscience de ces voix qui nous empoisonnent la vie. Elles nous incitent à rester dans les mêmes schémas, et finalement nous empêchent d’avancer et de nous réaliser pleinement.

Bien sûr nous pouvons les mettre de côté, ou encore remettre la faute sur les autres ou sur la situation responsable. Mais ne serait-il pas plus judicieux de prendre conscience de notre responsabilité de ces pensées. Je sais vous allez encore me dire « Stéphanie on voit bien que ce n’est pas toi qui vit cela! »..et bien si, détrompez-vous, je suis comme vous. Mon quotidien a aussi son lot d’émotions. Nous créons nos pensées à partir de notre réalité, ce que nous vivons à l’instant T. Voilà pourquoi je vous disais que vos pensées sont aussi votre meilleur ami. Grâce à elle, vous allez pouvoir identifier vos schémas et donc les modifier. Vous allez pouvoir devenir responsable de vos choix, et prendre conscience de votre propre pouvoir.

Comment vous servir de vos pensées?

Pour que vos pensées vous soient utiles, je vais vous proposer un petit jeu. Que diriez-vous si dès à présent vous aviez la possibilité de « communiquer » avec elles. Oui vous lisez bien!

Dans un premier temps, je vous propose de trouver un « petit nom » ironique du style « Mr doute », « Mr bean », « Mon clown », ou un quelconque nom qui vous permette de tourner à la dérision vos pensées. Dans l’idéal, je pense qu’il faut choisir un surnom qui, dès que vous le prononcez, vous fera sourire.

Imaginons que vous vous retrouviez avec des pensées et donc des émotions qui vous rendent tristes.Vous pouvez, tout en prenant conscience du processus, « parler » à votre égo (car c’est bel et bien lui qui intervient), en lui disant : « bon écoute Mr Doute, maintenant c’est bon laisse moi j’ai compris  » 🙂

Vous comprenez où je veux en venir? L’idée est assez simple et enfantine je vous l’accorde, mais en prenant les choses de façon plus dérisoire, vous allez alléger votre mental, et donc clarifier la situation.

Et vous, quel petit nom allez-vous trouver? Quelle autre idée avez -vous pour « surmonter » vos pensées émotionnelles?

N’hésitez pas à commenter en bas de l’article.

A très bientôt sur le succès au féminin.

Stéphanie